Tanulmányok

Közlemények

Megemlékezések

Események
Szabó Imre, Golubeva Irina
Események, tájékoztatók

Könyvismertetések

Rezümék
Szerkesztőség
Angol rezümé
Szerkesztőség
Francia rezümé
Szerkesztőség
Német rezümé

A 2004 – 2019 között megjelent Neveléstörténet jogutódja a POLYMATHEIA Művelődés- és neveléstörténeti folyóirat.

2004. ÉVFOLYAM - 3-4. SZÁM

Szerkesztőség: Francia rezümé



1. l’éducation musulmane dans l’historiographie pédagogique occidentale – l’une des nécessités intellectuelles les plus importantes de notre époque est la diffusion d’une historiographie de pédagogie et de civilisation qui se tourne également vers les autres cultures. La connaissance du passé culturel de l’islam, considéré d’une manière générale simplement comme une religion, est un élément indispensable de ce processus. Ceci est particulièrement important, parce que l’éducation musulmane du Moyen Âge n’a pas encore pris sa place méritée dans les manuels d’histoire pédagogique universelle. Les historiens de pédagogie hongrois des époques passées ont introduit une perception de l’histoire pédagogique soi-disant universelle, qui exige une révision satisfaisant les besoins de la connaissance plus complète du monde. Dans son parcours historiographique, l’auteur présente les études d’histoire pédagogique traitant de l’histoire pédagogique de l’islam, publiées durant les cent-cinquante dernières années, dans les langues européennes les plus importantes, ainsi que leurs auteurs et leurs sources. l’auteur est maître de conférences, chercheur de la culture de l’islam.

2. Une nouvelle éducation : hier pour demain ? – En 1915, Adolphe Ferrière a résumé en trente points le programme maximal qui caractérise selon lui une « nouvelle école ». Le chercheur français, le professeur J. Houssaye, théoricien de la philosophie pédagogique reconnu dans toute l’Europe, analyse les pensées de ce représentant éminent des premières pédagogies réformatrices. l’auteur, qui travaille à l’Université de Rouen, trouve que les anciennes théories ayant pour objectif la réforme de l’éducation morale et intellectuelle, ont échoué, et dans le siècle dernier, elles n’ont rien apporté à la modernisation de l’école. Ainsi, les idées déjà presque nonagénaires de Ferrière peuvent être, encore de nos jours, les éléments importants de l’innovation pédagogique.


3. l’héritage de la talentueuse Amália Bezerédj (1804-1837), femme écrivain de culture européenne –  Cette étude présente – d’une manière plus complète que les précédentes – l’œuvre et la vie de cette femme écrivain très originale de l’époque des Réformes, compositrice, fondatrice d’une école maternelle. l’auteur de l’étude montre par quels moyens Bezerédj a lutté pour la propagation des idées des Réformes, pour la modernisation du style de vie hongrois, pour une plus grande activité publique des femmes, pour une éducation harmonieuse en famille, pour la fondation d’instituts de formation de pédagogues et de foyers pour petits enfants, pour l’éducation publique, pour l’introduction de l’éducation en langue maternelle, pour l’éducation artistique, pour la propagation de la culture européenne en Hongrie.  Son chef-d’œuvre, Flóri könyve (Le livre de Florent), est une véritable spécialité hongroise. l’étude basée sur des sources authentiques qui paraît à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Bezerédj, est complétée par une chronologie détaillée. l’auteur est professeur d’école supérieure, directeur d’institut.


4. Est-ce que nous devons aller en Europe ? Les rapports et les caractéristiques spécifiques des systèmes d’école maternelle européen et hongrois entre 1828 et 1998. – Dans son étude, l’auteur examine – à propos de l’entrée de la Hongrie dans l’Union européenne –  les rapports et les caractéristiques spécifiques des systèmes d’école maternelle européen et hongrois, en commençant par la fondation de la première école maternelle hongroise en 1828, jusqu’à la fin du dernier siècle.  Il présente les contacts entre les premiers puériculteurs et les experts étrangers, entre autres Fröbel, Pestalozzi et Montessori, puis les relations des plus modernes avec les tendances de puériculture occidentales et japonaises. Dans sa conclusion, il remarque que les puériculteurs hongrois ont adapté les techniques étrangères en gardant les bonnes traditions et en les modifiant par leur approche critique. C’est ainsi que le système d’école maternelle hongrois a pu gagner une reconnaissance internationale. l’auteur est professeur d’école supérieure.

5. l’auteur, dans la première partie de son étude intitulée l’époque des pionniers européens de la puériculture d’après la correspondance de Teréz Brunszvik, en analysant une correspondance encore inédite avec le Viennois, Joseph Wertheimer, élargit nos connaissances des conditions de l’ouverture de la première école maternelle hongroise fondée par la comtesse en 1828. Il présente les recherches qui sont déjà parus au sujet de l’œuvre de la comtesse et au sujet de cette première école maternelle, puis l’influence du livre de Wilderspin. Il corrige quelques conceptions erronées qui  ont existé pendant une longue période dans la littérature hongroise spécialisée en pédagogie. l’auteur montre à travers ce corpus de correspondance entre 1826 et 1828, que Wertheimer, qui a traduit le livre de Wilderspin en allemand, et  Teréz Brunszvik ont travaillé dans une collaboration exemplaire pour la propagation de cette institution d’éducation  avant l’âge d’écolier, la plus moderne à l’époque, celle des infant schools.


6. l’apprentissage du hongrois comme langue de l’état au XIXe siècle – l’enseignement public de l’époque du dualisme sur  les territoires de la Hongrie historique (y compris les départements se trouvant aujourd’hui dans les pays voisins) fait  partie intégrante de l’histoire de la pédagogie hongroise. Nombreux aspects de l’activité du gouvernement de l’époque au niveau de l’éducation publique restent encore inexplorés. C’est pour cela qu’il est très important de connaître les lois, d’examiner leurs effets, d’explorer le passé historique des régions, d’analyser les sources pour se faire une image précise des résultats des mesures pédagogiques prises en Hongrie à l’époque du dualisme, et de la pratique de la scolarité publique. Cela fait déjà 125 ans que le ministre Ágoston Trefort a imposé le hongrois, « langue de l’état », comme deuxième langue dans les écoles publiques où le hongrois n’était pas la langue de l’enseignement. l’auteur  présente ce processus.


7. l’éducation publique réformée de la région de Küküllő à la fin du XVIIIe siècle et dans la première moitié du XIXe siècle – Dans cette partie de la Transylvanie (aujourd’hui en Roumanie), on trouve des écoles publiques déjà au XVIIe siècle. l’étude présente comment l’éducation s’est épanouie pendant un siècle et demi, dans quelles conditions l’enseignement se poursuivait, qui étaient les enseignants, quelle était leur rémunération, comment étaient les bâtiments destinés à l’éducation et comment fonctionnait l’inspection de la matière et des méthodes de l’enseignement. l’auteur présente les manuels qui servaient d’instruments typiques pour les apprentis des écoles publiques réformées de la région dans la première moitié du XIXe siècle.


8. l’histoire de l’éducation dans le département de Békés après le traité de Trianon – Dans ce département du Sud-Est de la Hongrie, on voit, à partir de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, un besoin grandissant de l’enseignement de second degré. Dans son étude, l’auteur analyse et présente le chemin que l’éducation des lycées a parcouru, quelles étaient les conditions du fonctionnement et comment étaient les emplacements de ces établissements. Le nombre des élèves toujours croissant est signe du besoin de l’acquisition d’une culture générale et de la poursuite des études, malgré le fait que dans cette région peu industrialisée, le baccalauréat devient également un statut social. Il est particulièrement intéressant que parmi les sept établissements un seul était national, les six autres appartenaient à différentes Eglises.

9. Esquisse du passé de l’enseignement public et ecclésiastique des Juifs de Földes – A partir de la fin du XVIIIe siècle, les écoles élémentaires, et à partir de la deuxième moitié du XIXe siècles les lycées juifs étaient des facteurs importants de l’éducation hongroise. Une population importante de Juifs vivait à Földes, commune de l’Est de la Hongrie. l’auteur présente l’éducation de cette communauté, à partir de l’ordonnance du roi hongrois et empereur autrichien, Joseph II (1780-1790), jusqu’à la tragédie de 1944. Il nous fournit des informations des conditions de vie de cette population, de leur vie religieuse, des écoles, de l’épanouissement territorial et qualitatif de l’enseignement. l’étude est pourvu d’une riche documentation.

10. Les spécificités méthodologiques et substantielles de l’Ecole Ludovika – Avant 1945, la formation des officiers de l’armée s’est effectué à l’école militaire de Ludovika. l’auteur présente les caractéristiques de l’enseignement qui ont défini pendant des décennies la formation de l’élite militaire dans cet établissement. l’auteur traite des questions de didactique et de méthodologie, de l’exemple personnel des professeurs, et des procédés de formation morale par lesquelles les diplômés de l’établissement sont devenus des experts militaires bien formés. Il est intéressant que dans la formation, les traditions monarchiques subsistaient encore entre les deux guerres.

11. Le système pédagogique d’Árpád Kiss au début de sa carrière - Árpád Kiss (1907-1979) a joué un rôle important dans la conception du système des écoles primaires introduit en 1945, dans la création du plan d’enseignement national, dans l’introduction de l’éducation programmée, et dans le développement des relations internationales de la science pédagogique hongroise. l’auteur brosse un tableau de la personnalité d’Árpád Kiss en début de carrière, en s’appuyant essentiellement sur son activité dans les années 40. l’auteur est le fils du professeur Árpád Kiss.

12. Balises et plans pour l’exploration de l’œuvre d’Áron Kiss, à l’occasion du 160e anniversaire de sa naissance – Áron Kiss (1845-1908) était professeur dans des établissements de formation de pédagogues, auteur de monographies spécialisées, rédacteur de plusieurs revues, père spirituel et organisateur de l’actuelle Bibliothèque et Musée National de Pédagogie. l’auteur présente la vie d’Áron Kiss et lance un appel pour les préparatifs du programme commémoratif qui aura lieu en 2005, à l’occasion de l’anniversaire de sa naissance.

13. Les possibilités de la différenciation dans le processus pédagogique – l’auteur présente le passé historique de la différenciation se réalisant dans le processus pédagogique. Il traite des changements de l’interprétation de la notion, et des documents d’éducation et d’enseignement qui ont défini le contenu de celle-ci. Il analyse enfin les relations de la différenciation avec le perfectionnement de l’activité et de l’aptitude.

14. Le passé de l’Association d’histoire pédagogique Sándor Karácsony – Le président de l’association créée il y a dix ans présente l’activité et l’histoire de l’association. l’organisation, rassemblant presque deux-cent adhérents, organise des programmes commémoratifs, des colloques et édite des publications commémoratives. Leur plus grande entreprise est le dictionnaire biographique des pédagogues en plusieurs volumes. l’association est à l’origine de la décoration de plusieurs pédagogues. Sándor Karácsony (1891-1952) était professeur et chef de département à l’Université de Debrecen.

15. Le département d’histoire pédagogique de l’Université Loránd Eötvös – En 2003, pour la première fois dans l’histoire de l’enseignement supérieure hongroise, on a créé un département d’histoire pédagogique au sein de l’Institut de sciences pédagogiques de l’Université Loránd Eötvös de Budapest. Le chef du département est éva Szabolcs, maître de conférences. l’auteur présente le travail des enseignants et des chercheurs du département et en particulier leurs domaines de recherche. Ils ont lancé un programme pour que ceux qui s’intéressent à l’histoire de la pédagogie puissent trouver un forum de discussion : beszelgetokor-feliratkozas@primlista.hu.

16. Le professeur Márton Horváth fête ses 75 ans – Les collègues, les collaborateurs et les anciens étudiants du professeur ont composé des mélanges pour ce personnage éminent de l’enseignement des recherches et de l’écriture de l’histoire pédagogique hongroise. Ces écrits soulignent son activité d’organisateur scientifique et pédagogique et ses nombreuses publications. On compte parmi ses ouvrages plusieurs monographies et études d’intérêt international. Son activité publique et professionnelle a été très importante, entre autres dans l’Association pédagogique hongroise. Depuis plusieurs décennies, il travaille comme professeur de l’Université Loránd Eötvös de Budapest.

17. In memoriam László Gazda (1934-2003) – A sa 15e séance commémorative, l’Association d’histoire pédagogique Sándor Karácsony de Debrecen a évoqué le souvenir d’un pédagogue et directeur de musée qui, par son activité publique, a effectué un travail extraordinaire dans l’éducation publique et dans la culture.

18. La tradition de Makarenko en Ukraine. Annuaire de la Société ukrainienne de Makarenko.

19. Miklós Szabó: l’histoire de l’éducation russe (988-1917). l’œuvre la plus réussie des dernières décennies sur l’histoire millénaire de l’éducation russe par un auteur hongrois.

20. Un nouveau volume des Œuvres pédagogiques choisies de János Apáczai Csere, pédagogue hongrois de Transylvanie du XVIIe, qui a fait ses études dans des universités des Pays-Bas.

21. Présentation du dictionnaire biographique des pédagogues de l’Association de l’histoire pédagogique du département de Hajdú-Bihar.

22. Service public – vocation de pédagogue – Présentation de l’ouvrage racontant la vie de Zoltán Rozsondai, personnage éminent de la formation de professeurs en Hongrie.

23. Le collaborateur de la Bibliothèque et Musée National de Pédagogie présente les travaux et les résultats du programme de la base de données informatisée des écoles hongroises du bassin des Carpates.

24. Le maître des conférences de l’Université de Miskolc présente les livres d’histoire de pédagogie dernièrement parus.

25. l’auteur, qui a déjà publié plusieurs ouvrages traitant de l’histoire des écoles maternelles hongroises, résume dans ce volume l’histoire de la première école maternelle hongroise de 1828 jusqu’à 1867.





Készítette