Tanulmányok

Közlemények

Megemlékezések

Események
Trencsényi László, Szabó Imre
Események, tájékoztatók

Interjú - Fórum
Kelemen Elemér, Trencsényi László
Pedagógiai örökségünk II.

Konferenciák

Könyvismertetések

Rezümék
Szerkesztőség
Német rezümé
Szerkesztőség
Francia rezümé

2004. ÉVFOLYAM - 2. SZÁM

Szerkesztőség: Francia rezümé



1. La situation de l’enseignement supérieur hongrois aux portes du processus de Bologne (extraits d’une oeuvre à paraître). Jusqu’aux années 70, l’enseignement supérieur hongrois possédait des indicateurs mieux que la plupart des sociétés en Europe occidentale. Néanmoins, l’union scientifique des universités s’est désorganisée en Hongrie. L’étude analyse les ambitions pour ce qui est l’enseignement supérieur après le changement de régime de 1989. L’auteur analysait – convenablement au processus de Bologne – les pro et les contre des traits de caractère des institutions supérieures laïques et religieuses, ainsi que les tendances influançant les développements à venir et le changements de structure. La recherche s’est déroulée à l’aide d’un questionnaire, concernant l’avis des étudiants sur les systèmes d’appui dans l’enseignement. Résultat: avantage considérable pour les institutions privées.

2.  Tradition de nos garderies de cent ans et l’Europe. C’était en 2003 qu’on a fêté le système de garderies en Hongrie. Dans son essai, l’auteur analyse l’héritage pédagogique qui a rendu célèbre le développement de la personnalité hors du cours, l’appui dans l’apprentissage, les activités extrascolaires et l’éducation de l’hygiène quotidienne. Parallèlement, l’étude critique le niveau insuffisant de la formation des pédagogues travaillant dans les garderies de même que leur rénumération morale et financière qui reste, elle aussi, dans un niveau très bas. Pour conclure, l’étude développe les activités typiquement hongroises dans les garderies qui pourraient servir d’exemple aux pasy de l’U.E.

3. L’histoire de la formation en économie dès le début jusqu’à l’autonomie. L’étude, basée sur les antécédents du XXe siècle de la formation économiste en Hongrie et en Europe, démontre la naissance d’une institution indépendante en Hongrie, après 1867. Suivant le changement radical des indicateurs qualitatifs et quantitatifs dans l’enseignement élémentaire et secondaire, ainsi que ceux de l’industrie et de la commerce, l’élargissement de l’enseignement économique est devenu une nécessité politique et économique. Ainsi l’histoire de la formation économique est-elle liée au développement de l’économie hongroise. L’auteur découvre également quelques institutions et enseignants.

4.  Madame Takaró Gáll Beatrix, la première professeur en économie en Hongrie. L’auteur dévoile le carrière scientifique de l’auteur des manuels, habilitée en privat-docent en 1940. Elle a fait plusieurs voyages d’étude (à titre d’exemple en Danemark, aux États-Unis, en Asie et en Afrique) pour que la formation en économie en Hongrie puisse atteindre à un niveau plus élevé. Au centre de son travail théorétique se trouve l’éthique en économie, d’où le thème de son oeuvre principale, lui aussi, a été tiré. Nombreux sont les manuels professionnels qu’elle a fait connaître aux économistes et étudiants hongrois.

5. Enseignement précoce à Székesfehérvár à l’époque de dualisme (1867-1918). Dans la deuxième partie de sa série d’études, l’auteur jette un coup d’oeil rétrospectif sur les six décennies de l’enseignement de l’ancienne ville royale. Il nous fait connaître le développement du système scolaire dès 1867 ainsi que dès la loi sur l’enseignement primaire de 1868 jusqu’à l’effondrement de la Monarchie austro-hongroise. L’importance des deux programmes de développement concernant l’enseignement primaire dans la ville; lesdits programes ont donné un résultat considérable concernant la formation qualitative des élèves. Parallèlement, l’étude dévoile les exigences des matières en l’enseignement précoce de l’époque.

6. Enseignant et chercheur à la fois: Dr. Iván Kotsis, professeur en architecture. Chose curieuse, le nom du l’enseignant fondateur ne se figure même pas dans l’encyclopédie de la pédagogie hongrois. L’auteur de l’essai, parent lointain du professeur, essaye d’esquisser le carrière et l’activité d’enseignant du savant, de même que les négligences, innées de son mode de pensée bien altéré. Heureusement, dans les années précédentes, plusieurs événements ont évoqué son souvenir: parution d’une oeuvre sur sa vie, fondation d’une décoration portant son nom, organisation d’une conférence, élevage de son statue.

7.  Le souvenir des écoles maternelles de Sárospatak. L’auteur analyse la fondation et l’activité des écoles maternelles les plus anciennes de la ville, ayant de grandes traditions scolaires, autour d’une période de cent ans, jusqu’à 1948. L’école maternelle catholique, fondée en 1847, de même que l’école maternelle protestante, fondée en 1929, toutes deux ont été fondées à l’aide des sources financières de la ville et de ses fondations. L’un des traits caractéristiques de ces écoles maternelles était, sans aucune doute, la tolérence , étant donné que les enfants de religions différentes pouvaient, eux aussi, fréquenter ces institutions. L’étude fait connaître le carrière des premières maîtresses des écoles maternelles en question.

8. Épisodes de l’histoire scolaire de Dáka. Ce petit village se trouve dans la partie nordique de la région occidentale du pays, près de Pápa. L’étude jette un coup d’oeil sur la fréquentation scolaire des enfants des habitants en religion protestante, dès les années 1700 jusqu’à 1975, date de la fermeture de l’école. La fermeture des écoles concerne, même de nos jours, à nombreux petits villages dont la population est devenue très peu. L’auteur cite des procès-verbaux de surveillance datant de plusieures époques; ces textes éclaircissent le rôle historico-culturel de l’école primaire protestante, fonctionnant plus de deux cent ans.

9. Le réfléchissement de la pensée pédagogique réformée dans les oeuvres de l’après-guerre de Gábor Kemény (1883-1948), le représentant considérable de la pédagogie progressive en Hongrie. L’étude développe les étapes les plus décisives de l’oeuvre de même que l’activité publicitaire et publique des dernières années du savant. Dans ses essais d’après 1945, Gábor Kemény traite les thèmes qui sont présents même auprès des problèmes de la pensée publique en pédagogie dont la relation de l’enseignement privé et laïque, la connection de la théorie pédagogique et la pratique scolaire. L’auteur, concernant l’actualisation de l’enseignement , prend pour important, même de nos jours, les pensées de Gábor Kemény.

10. La relation de la politique linguistique et l’enseignement de la langue allemande en tant que langue minoritaire dans la culture scolaire en Hongrie, dans le pays où ladite langue est l’unique langue mondialement parlée. Pendant plusieurs siècles, l’allemande, en tant que la langue de la Monarchie, était obligatoire dans les écoles secondaires hongroises. L’auteur dévoile l’arrière-plan socio-politique de l’enseignement de la langue allemande, et, parallèlement, la réglementation de l’enseignement de ladite langue par les différentes lois sur l’enseignement. De plus, il définit les problèmes influançant, dans la première partie du XXe siècle, l’enseignemnet scolaire de la langue allemande.

11. Le Collège Protestant de Pápa à l’époque du dualisme. L’école protestante, fondée dans le premier tiers du XVIe siècle, a pu garder, jusqu’à nos jours, sa mentalité. L’auteur découvre d’une part les traditions de l’enseignement et de la formation du Collège, dans la période de 1867-1918, et, d’autre part, la lutte héroïque pour pouvoir garder l’école intacte. De même, il évoque l’activité de quelques enseignants marquants dont Lajos Tarczy, István Bocsor et Ferenc Vály. De nos jours, l’institution fait fonctionner un lycée et une école supérieure théologique.

12. Les enseignants savants de l’ancien École Normale d’instituteurs de Pápa. Dans la première partie du XXe siècle, à Pápa, qui est pris même aujourd’hui pour une ville d’école, nombreux enseignants érudits ont fonctionné. L’auteur démontre le carrière et l’oeuvre scientifiques de trois personnalités marquantes. János Pethes, le directeur général de l’institut, a rédigé beaucoup d’oeuvres, Ferenc Biczók et Gábor Uherkovich, en tant que biologistes, se sont acquéris une bonne réputation nationale et internationale. Gábor Uherkovich a été élu parmi les membres de pluiseures institutions scientifiques en Europe. Pourtant, en Hongrie, il n’a été reconnu moralement et professionnellement qu’après 1989, date du changement de régime en Hongrie.

13. Commémoration d’un pédagogue savant, professeur d’université, auteur des livres marquants, personnalité connue de la vie scientifique. Malgré sa conviction marxiste, nombreuses sont les études et les oeuvres qui, tout en gardant son souvenir, restent, pour toujours, des valeurs essentielles de la science pédagogique.

14. Schola-Orbis: conférence scientifique en histoire du système scolaire hongrois dans le bassin carpathique. Le programme a été lancé en 1996 dont le but était de traiter et analyser l’histoire de l’apprentissage de la langue hongroise hors du pays et de celui d’autres langues en Hongrie. La deuxième conférence de ce même sujet a été lieu à Budapest, où beaucoup de chercheurs d’outre-frontière ont intervenu. Le compte-rendu contient le résumé des interventions. Nombreux étaient les participants dont trois de Hongrie (Mihály Balogh,Miklós Bényei, Ágnes Vámos), un de la Transylvanie (Pál Lászlófy), un de la Voïvodine (Lajos Thurzó), un de la Slovénie (László Göncz), un de la Haute Hongrie (Miklós Kováts) et une de la Subcarpathie (Ildikó Orosz).

15. Europe et notre héritage pédagogique. Lors du colloque régional de Tatabánya, lié à l’adhésion à l’Union Européenne, suivant l’intervention de Katalin Drozdik, de Slovaquie (Situation des écoles hongroises en Subcarpathie), les intervenants ont changé d’avis sur la relation de l’Europe et l’héritage de la pédagogie hongroise. Ils ont traité les éléments communs de la pensée européenne et de la situation pédagogique en Hongrie de même que les éléments européens , mérités d’être appris, les héritages à maintenir et à transmettre pour l’Europe.

16. La pédagogie à l’époque du dualisme. Conférence en histoire de pédagogie à Győr. La comité d’action de l’histoire pédagogique de la Comité Régional de Veszprém de l’Académie des Sciences de l’Hongrie, l’Institut pédagogique de départemental de Győr, l’École Supérieure Apáczai de Győr et l’École Supérieure Kodolányi János de Székesfehérvár ont organisé une conférence, dans le thème de l’histoire pédagogique de l’époque de 1867-1918. Les participants dont plusieurs enseignants d’université et d’école supérieure y ont intervenu, concernant, entre autres, le système des garderies de cent ans, des institutions d’enseignement, l’oeuvre des personnalités marquantes de la pédagogie et une périodique pédagogique.

17. Dans la série intitulée Notre héritage pédagogique de la périodique, Elemér Kelemen explique que les périodes les plus réussites de notre histoire ont été toujours précédées et fondées par l’expension spectaculaire et efficace du système scolaire et de l’enseignement; ces derniers ont joué le rôle de la force motrice de l’essor économique, social, et celui de la modernisation. C’est la raison pour laquelle que l’auteur prend pour un héritage à bien garder le caractère innovatif, aidant le développement social du système scolaire hongrois. Selon l’avis de László Trencsényi, c’est le programme éducatif de l’école active, le mouvement d’enfant, l’innovation des centres culturels, le programme d’éducation nationale, la littérature enfantine de même que les programmes de télévision et de radio pour la jeunesse qui méritent d’être pris pour un héritage étalon.

18. L’auteur fait connaître l’oeuvre accueillant des ouvrages assortis de János Apáczai Csere, le pédagogue bien connu de Transylvanie, vivant entre 1625-1659. Le volume a été rédigé par Lajos Orosz, c’était également lui qui a écrit l’avertissement et qui a traduit les textes latins.

19. Compte-rendu de Sándor Komlósi, professeur d’université, sur l’oeuvre posthumus de Ágost Gyulai, intitulée Démonstration historique de l’époque de la Ière Guerre Mondiale. L’oeuvre, se trouvant jusqu’ici en manuscrit, a été rédigée par Katalin Lányi.

20.  Compte-rendu de l’historien de pédagogie Katalin Lányi sur l’oeuvre de András Pethő intitulé Manuel sur le pédagogue. Dans son oeuvre, András Pethő traite le carrière des pédagogues marquants des siècles passés.

21. Compte-rendu de l’historien-muséologue László Jáki sur le volume de compositeur Pál Kardos. Le livre a été paru dans la série Professeur savant-savant professeur.

22. Compte-rendu sur le livre de Miklós Szabó intitulé L’histoire de l’enseignement russe (988-1917). Le volume est reconnu internationalement.

23. Schola-Orbis: documentation électronique en histoire d’enseignement. Les auteurs du compte-rendu participent activement à la rédaction des documentations des écoles minoritaires en Hongrie et de celles du bassin carpathique. Ladite documentation constitue l’une des sources les plus importantes des recherches contemporaines en pédagogie.





Készítette