Tanulmányok

Események

Interjú - Fórum

Konferenciák

Könyvismertetések

Rezümék
Szerkesztőség
Rezümék - angol
Szerkesztőség
Rezümék - német
Szerkesztőség
Rezümék - francia

2004. ÉVFOLYAM - 1. SZÁM

Szerkesztőség: Rezümék - francia



ÉTUDES (Tanulmányok)

1. Le développement du système d’enseignement moderne en Hongrie, surtout pour ce qui est l’histoire de l’école secondaire au XIXe siècle. L’étude – en décrivant, entre autres, les efforts européens en science pédagogique – fait connaître le processus de la formation de l’école secondaire moderne en Hongrie de même que les effets sociologiques, influançant l’actualisation systématique et celle au point de vue du contenu. L’auteur fait état de la loi de 1868 sur l’enseignement public , loi fondatrice de l’enseignement secondaire, ainsi que d’autres lois sur l’enseignement secondaire qui ont donné la possibilité aux écoles secondaires de se développer de manière quantitative et qualitative. L’auteur est professeur d’université.

2. Avis et querelles sur l’enseignement dans deux périodiques du XIXe siècle. L’auteur traite les articles pédagogiques de ces deux périodiques, parues dans le premier moitié du XIXe siècle. Il fait connaître l’avis des penseurs en pédagogie, concernant les questions du principe de l’enseignement de même que la pratique dans les écoles de l’époque. L’auteur attache un grand poids à l’importance de l’influence étrangère, influence allemande en tout premier lieu. C’est l’époque par excellence de la formation du langage spécifique en pédagogie et celle du désir fort d’enseigner en langue hongroise ainsi que celle de l’édition des manuels et des études pédagogiques fondant explicitement sur les expériences hongroises. L’auteur est professeur d’université.

3. Scolarité et vie culturelle dans la ville royale. L’auteur présente la pratique de l’enseignement secondaire du XIXe siècle de la ville qui a couronné les rois de Hongrie au Xe-XVe siècles en jouant un rôle considérable dans l’histoire médiévale du pays. En même temps, l’arrière-plan économique et socio-culturel à son tour est montré. A Székesfehérvár, l’enseignement secondaire a été fondé par les ordres ecclésiastiques, à savoir par les jésuites, puis, après la dissolution de l’ordre des jésuites, par les cisterciens. L’écoles secondaire a eu un rôle primordial dans la vie culturelle de la ville: les pièces théâtrales et religieuses des élèves de même que l’activité scientifique des professeurs assuraient une mission de haute importance à la ville. A la fin de l’étude, un annexe et une bibliographie bien riche se trouvent. L’auteur est professeur d’université, directeur général de l’école supérieure.

4. L’enseignement précoce à Székesfehérvár entre 1693-1867. Après l’occupation de 150 ans par des Turcs, à la fin du XVIIe siècle, c’étaient les Allemands emmigrés qui ont fondé la première école primaire à Székesfehérvár enfin libéré. Suivant la croissance rapide du nombre des habitants, les écoles primaires, rassurant l’enseignement public ont été abondamment fondées par la ville. A part des écoles laïques, les écoles privées, ecclésiastiques et une école de nationalité serbe aussi ont été fondées à leur tour. L’auteur développe les événements locaux de la scolarité d’une deux centaines d’années, de plus, il nous décrit l’histoire de chaque école. L’auteur est professeur d’enseignement secondaire, chercheur de l’histoire de l’enseignement local.

5. La situation de la pédagogie alternative en Hongrie de 1945 jusqu’à nos jours. Après 1945, à cause de l’influence de la politique russe, l’identité autonome de la pédagogie hongroise a été quasiment perdue, en même temps, la politique liée aux courants pédagogiques de la bourgeoisie elle aussi, a disparu. Dans les années 70, d’innovatifs développements ont été lancés dans des écoles dites «expérimentales», lesdits événements ont mené, dans les années 90, à la réputation et à la pratique des pédagogies alternatives en Hongrie. L’étude démontre plusieurs centres pédagogiques alternatifs et quelques théoriciens. L’auteur est maître en conférence.

6. L’enseignement des filles chez les Aztèques. Au sein de la civilisation indienne de l’Amérique centrale, l’auteur fait connaître la pratique de l’enseignement des filles, d’après les oeuvres des premiers découvreurs et missionnaires espagnols et portugais. La source principale de l’auteur est l’ouvrage de Bernardino de Sahagún, moine du XVIe siècle, qui a écrit son livre sur ses propres expériences concernant les us et coutumes des Aztèques dans l’enseignement précoce. L’auteur montre les coutumes aidant les jeunes filles à l’intégration sociale, au sein de l’enseignement familial et tribal. A la fin de l’étude, on trouve comme annexe un extrait de texte d’une admonestation d’un prince aztèque à son fils et à sa fille. L’auteur est maître en conférence, chercheur en histoire de la culture islamique et indienne.

COLLOQUES (Konferenciák)

Árpád Kiss (1907-1979) ou l’esprit de l’enseignement humain. C’est à l’hommage de la personnalité décisive de la science pédagogique hongroise qu’une colloque a été organisée, l’automne passé. D’après les interventions de ladite colloque, l’auteur décrit l’influence d’Árpád Kiss sur la réflexion publique et scientifique. Au centre de son oeuvre s’est trouvé la problématique de l’enseignement public en masse; parallèlement à cela, il attache un grand poids à la problématique de l’enseignement individuel. L’auteur est historien de la pédagogie.

ENTRETIENS (interjú, fórum)
1.  «J’ai eu de la chance de voir et de faire voir, en un seul et unique arc, l’histoire millénaire de l’enseignement hongrois». Entretien à István Mészáros, historien de l’enseignement et de la civilisation. L’entretien a été fait avec le représentant le plus connu de l’histoire de l’enseignement hongrois qui, retraité, fait ses mémoires concernant ses années de recherche, d’enseignement et de publication. Dans l’introduction se trouve son CV professionnel de même que sa bibliographie sélective. L’entretien a été fait par le rédacteur en chef de la périodique.
2. L’héritage de l’histoire de l’enseignement hongrois à l’Union Européenne. A la question lancée par la périodique – «Quelles valeurs de l’enseignement hongrois de mille ans à donner à l’Union Européenne?» – trois chercheurs ont répondu. Erzsébet Fehér, professeur d’université a voté pour la pratique pédagogique de Comenius en Hongrie entre 1650-1654, son dur travail pour ce qui est la fondation des écoles et sa publication en pédagogie; Pál Bakonyi, professeur d’université en retraite a choisi la fondation théorique et la pratique de l’enseignement précoce en Hongrie; Béla Molnár, maître assistant considère comme valeur principale l’enseignement des maîtres d’écoles primaires. Lesdites valeurs en pédagogie typiquement hongroises vont, sans aucune doute, enrichir l’héritage pédagogique de l’Europe.
3. Histoire de l’enseignement et formation pédagogique. L’auteur, en tant que maître en conférence, développe ses idées concernant la situation actuelle de l’enseignement de l’histoire de l’enseignement. Son étude est considérée par la rédaction comme article polémique.

REVUE (könyv- és folyóirat ismertetések)
Krisztina Foghtüy, maître en conférence, nous fait connaître les volumes parues de la collection «Maîtres et disciples» de la Bibliothèque et Musée National de Pédagogie. József Tölgyesi, maître en conférence fait connaître les ouvrages suivants: Rózsa Kurucz: La première école normale primaire hongroise, Lajos Orosz: Esquisse historique de l’enseignement technique d’industrie, d’agricole et de commerce.

ÉVÉNEMENTS (Események, tájékoztatók)

Présentation de la Bibliothèque et Musée National de Pédagogie

Constitution de l’Association des amis de la Bibliothèque et Musée National de Pédagogie

La rédaction publie non seulement les études des auteurs hongrois, mais aussi celles des auteurs étrangers, en langues anglaise, allemande et française. Merci de bien vouloir nous faire parvenir votre étude éventuelle, écrite en une de ces trois langues, de même que l’adresse de votre lieu de travail, votre grade scientifique et votre adresse électronique. Les droits d’auteurs ainsi que trois exemplaires de la périodique sont rassurés.

 





Készítette